Actualités

Accueil  | Activités et projets  |  Actualités

Communiqués du MAL et de la Coalition de la culture sur la nomination de Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications
16 octobre 2017

Le Conseil québécois de la musique est membre du Mouvement pour les arts et les lettres MAL et de la Coalition la culture le coeur du Québec. Nous vous partageons les communiqués sur la nomination de Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications.

__________________________________________________________________________________________________________________

Communiqué du Mouvement pour les arts et les lettres MAL 


Le Mouvement pour les arts et les lettres réagit à la nomination d'une nouvelle ministre de la Culture et des Communications

(Montréal, 11 octobre 2017) – Le Mouvement pour les arts et les lettres souhaite la bienvenue à la nouvelle ministre de la Culture et des Communications, Mme Marie Montpetit, et lui offre sa collaboration pour faire avancer les dossiers le mieux et le plus rapidement possible. La nomination d'une nouvelle ministre survient en plein milieu du processus de renouvellement de la Politique culturelle du Québec débutée sous le leadership de la ministre Hélène David en 2015 et poursuivie par le ministre Luc Fortin.  

«  Nous souhaitons que la nouvelle ministre puisse prendre à pied levé le relais du ministre Fortin et poursuivre le travail avec une compréhension aussi poussée des enjeux des arts et de la culture que celle acquise par son prédécesseur. Le Mouvement craint que le changement de ministre n'entraîne un ralentissement considérable des travaux entourant le plan d'action devant accompagner la nouvelle Politique culturelle et ne nuise aux avancées souhaitées par les milieux artistiques, a fait valoir Fabienne Cabado, porte-parole du Mouvement. Plusieurs dossiers, notamment celui du sous-financement chronique du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), risquent d'être encore mis de côté pour plusieurs mois avant de connaître le déblocage tant attendu », craint-elle.

Le ministre Fortin avait annoncé le dépôt de son plan d'action et de ses engagements financiers pour le 8 décembre prochain. Le Mouvement pour les arts et les lettres encourage la ministre Montpetit à conserver cet agenda, les milieux artistiques s'attendant à des annonces significatives dans le budget 2018 du gouvernement Couillard, susceptibles de préfigurer les mesures importantes réclamées pour l'avancement des arts. Rappelons que le Mouvement pour les arts et les lettres évalue que le CALQ a besoin de 40 M$ supplémentaires afin de remplir sa mission correctement. 


À propos du Mouvement pour les arts et les lettres
Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe cinq organisations nationales et deux conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent des milliers d'artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels. 

Le Mouvement regroupe les organisations suivantes : Conseil québécois de la musique, Conseil des métiers d'art du Québec, Regroupement québécois de la danse, Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec, En Piste – le regroupement national des arts du cirque, ainsi que deux conseils régionaux de la culture, soit Culture Lanaudière et Culture Saguenay – Lac-Saint-Jean.

Source : Mouvement pour les arts et les lettres

Renseignements pour les médias : 
Sylvie Raymond
Mouvement pour les arts et les lettres
Portable : 450 880-2562
sylvieraymond@ordiamicus.com

__________________________________________________________________________________________________________________

Communiqué de la Coalition de la culture

Une nomination qui ne doit pas remettre le compteur à zéro!

Montréal, le 11 octobre 2017 – Réagissant au remaniement ministériel annoncé ce matin par le Premier ministre Couillard, la Coalition a tenu à saluer les grands chantiers de consultation mis de l'avant par le ministre sortant, M. Luc Fortin. « Malgré certaines hésitations au début de son mandat, nous avons apprécié l'écoute du ministre face à nos revendications, le soutien dont il a fait preuve pour les créateurs, artisans et travailleurs culturels notamment en mettant en place un comité ministériel sur nos conditions socioéconomiques qui doit remettre son rapport en début décembre, » ont déclaré les deux porte-parole de la Coalition, Mme Christine Bouchard de En Piste, le regroupement national des arts du cirque et M. Gilles Charland de l'Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l'image et du son (AQTIS).


Les quelque 176 000 artistes, artisans et travailleurs culturels du Québec qui représentent 3,7 % de la population active et génèrent environ 4 % du PIB, dont plusieurs sont sous juridiction des lois sur le statut de l'artiste, attendent beaucoup de ces travaux visant à améliorer les conditions d'exercice de leur art. C'est pourquoi les organisations qui les représentent sont inquiètes de ce changement de titulaire à la tête du ministère et demande instamment à la nouvelle ministre de prendre la balle au bond et de poursuivre dans la voie de reconnaître et valoriser les forces vives du milieu de la culture québécois notamment en appliquant les recommandations du plan d'action en ressources humaines déposé par la Coalition en juin dernier.


« Mme Marie Montpetit, c'est un cri du coeur que nous vous lançons en faveur d'un réinvestissement massif en culture, un secteur névralgique pour l'économie et le pilier fondateur de notre identité en tant que société francophone en Amérique du Nord. Pour que nos créateurs, artistes et artisans puissent continuer à produire tant ici qu'à l'étranger, il y a urgence à mieux les appuyer et à leur donner des conditions d'exercice à la hauteur de leur talent et de nos ambitions comme peuple, » ont indiqué, au nom de la coalition, les porte-parole.


Quelques mots sur la CCCQ

La Coalition La culture, le coeur du Québec est née des suites de la campagne La culture, le coeur du Québec – Pour des carrières durables en culture, lancée le 14 février 2017 pour protester du fait qu'aucun représentant de la culture n'était invité au Rendez-vous national de la maind'oeuvre ni à siéger à la Commission des partenaires du marché du travail. Menée par un comité directeur composé des représentants d'une dizaine d'organismes membres, elle regroupe à ce jour plus d'une quarantaine d'organismes. Par cette Coalition, le milieu culturel s'unit pour militer en faveur de meilleures conditions pour les ressources humaines en culture.

Pour renseignements :
Catherine Escojido : 514 927-8807 ou cescojido@aqtis.qc.ca

Source : Le comité directeur de la CCCQ

Gilles Charland | Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son
Louise Chapados | Conseil des métiers d'art du Québec
Dominic Trudel |Conseil québécois de la musique
Franck Michel | Culture Montérégie
Christine Bouchard| En Piste - regroupement national des arts du cirque
Bernard Guérin | Regroupement des artistes en arts visuels du Québec
Sonia Pelletier | Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec
Bastien Gilbert | Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec
Fabienne Cabado | Regroupement québécois de la danse
Stéphane Chagnon | Société des musées du Québec

__________________________________________________________________________________________________________________

Autres liens sur le sujet : 


L'actualité :

Remaniement ministériel: des changements de cap espérés par plusieurs


La Presse+ :

REMANIEMENT MINISTÉRIEL NOUVELLE MINISTRE DE LA CULTURE, LE MILIEU S'INTERROGE

ÉDITORIAL REMANIEMENT MINISTÉRIEL - LA CULTURE, BOF…

__________________________________________________________________________________________________________________

Nouvelle ministre de la Culture et des Communications
11 octobre 2017

Le Conseil québécois de la musique souhaite la bienvenue à la nouvelle ministre de la Culture et des Communications Marie Montpetit et se réjouit de voir la musique inscrite à son parcours personnel. En effet, madame Montpetit détient un diplôme Lauréat II de l'École Vincent d'Indy obtenu après 10 ans d'études en piano et en histoire de la musique. Elle a également étudié l’opéra.



Madame Montpetit est titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal, d’un certificat en ressources humaines, d'une maîtrise en gestion de HEC Montréal et d'une maîtrise en sciences de l’environnement avec un profil en santé environnementale. Au sein du gouvernement elle a surtout contribué à des dossiers touchant à la Santé, notamment à titre d’adjointe parlementaire du ministre de la Santé et des Services sociaux de septembre 2015 à aujourd’hui.

Elle succède à Luc Fortin tout juste avant l’adoption prévue de la nouvelle politique culturelle et de son plan d’action. Le CQM espère que le changement de ministre titulaire du dossier de cet important projet gouvernemental ne viendra pas ralentir l’élan donné par le ministère de la Culture et des Communications jusqu’à maintenant.

Le CQM offre son entière collaboration à la nouvelle ministre pour l’avancement de la musique des arts et de la culture.

__________________________________________________________________________________________________________________

Projet de politique culturelle du Québec
Avis - Mouvement pour les arts et les lettres

5 septembre 2017

Dominic Trudel, directeur général du CQM, a pris la parole au nom du Mouvement pour les arts et les lettres lors des consultations publiques sur le projet de politique culturelle du Québec, le 5 septembre dernier.
Voici son allocution :

Le Mouvement regroupe également le Conseil des métiers d'art du Québec (CMAQ), le Regroupement québécois de la danse (RQD), le Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec (RCAAQ), En Piste - le regroupement national des arts du cirque, ainsi que deux conseils régionaux de la culture, soit Culture Lanaudière et Culture Saguenay - Lac-Saint-Jean.

Ces organismes regroupés sur une base volontaire sont également membre de la Coalition La culture, le coeur du Québec. D'entrée de jeu, tant le Conseil québécois de la musique que le Mouvement pour les arts et les lettres, à l'instar de la Coalition La culture, le coeur du Québec, croient que le renouvellement de la politique culturelle est l'occasion de reconnaître la culture comme un pilier de la société ainsi qu'un secteur stratégique.

Dans l'ensemble, nous sommes d'accord avec les quatre principes et les quatre orientations de la politique.

L'exercice de rédaction d'une telle politique n'est pas chose facile. Les termes utilisés sont lourds de sens. On souhaitera naturellement que tous se reconnaissent dans le terme «culture». Toutefois, aucune définition de la culture n'est offerte en préambule. C'est à la lecture de la politique que nous découvrons les éléments inclus dans ce terme générique : « culture ». Les arts y sont décrits, et je cite un extrait de la page 19, comme étant des « formes artistiques à la fois classiques, établies, émergentes, métissées, issues de pratiques traditionnelles ou qui n'entrent pas dans les catégories actuelles, comme l'improvisation théâtrale, les arts du cirque ou les oeuvres numériques. » Il faudra attendre la page 29, à l'objectif 3.7, pour voir les « catégories actuelles » énumérées, qui sont en fait les disciplines artistiques à titre de forces vives de la métropole.

Montréal est une métropole démographique, économique et, bien entendu, artistique. On souhaite qu'effectivement, elle puisse avoir les moyens de jouer son rôle de mentor et de rayonner à l'international. Toutefois, les arts ne sont pas que les forces vives de Montréal, ils sont les forces vives de tout le Québec. En proposant toutes ces formes artistiques que nous n'arrivons plus à contenir dans les limites de ce qui fut établi historiquement, le coeur créatif propulse le Québec vers son devenir. Oui, nous devons nommer les diverses formes d'art, qu'elles soient issues du patrimoine immatériel ou, à l'autre bout du spectre, des nouvelles technologies. Nous devons les nommer pour bien marquer leur importance dans la constitution même de la culture.

Le Mouvement pour les arts et les lettres a prêté un intérêt particulier à l'orientation #2 : Façonner un environnement propice à la création et au rayonnement de nos richesses culturelles, puisque les sept objectifs visent à soutenir le coeur créatif québécois. Le Mouvement espère que les cinq engagements du gouvernement énumérés à la page 23 se retrouveront dans le plan d'action gouvernemental. Pour le Mouvement, ces engagements sont essentiels à l'enrichissement collectif du Québec. Je cite :

• Augmenter son appui à l'excellence, à l'innovation et au renouvellement de la création et de la production culturelles sur l'ensemble du territoire ;
• Améliorer la circulation, la diffusion et la visibilité des contenus culturels québécois, particulièrement en français, au Québec, au Canada, sur la scène internationale et dans l'univers numérique ;
• Accroître son action pour améliorer la condition socioéconomique des artistes et des travailleurs culturels ;
• Poursuivre le développement de son réseau d'échanges culturels au Canada et à l'étranger ;
• Promouvoir l'inclusion, dans les accords de commerce, d'exceptions pour la culture et les industries culturelles.

Par conséquent, le Mouvement espère que ces engagements se traduiront par le renforcement des sociétés d'État qui soutiennent le coeur créatif et l'industrie qu'il génère, de même que les organismes de services, les regroupements et associations nationales et régionales qui leur viennent en aide.

Nous vous rappelons que le Mouvement a chiffré les besoins du CALQ à 40 M$ pour être en mesure de répondre à sa mission correctement.

Par ailleurs, afin que cette politique culturelle puisse s'incarner dans le respect de la vision que le gouvernement s'est donnée, les budgets du ministère de la Culture et des Communications dédiés aux arts et à la culture devront être augmentés de façon substantielle et indexés par la suite.

En introduction il est conclu en page 6, et je cite : « Que la politique québécoise de la culture implique de repenser les modes d'interaction des entités gouvernementales qui s'engagent activement en matière de culture avec les milieux, que ce soit sur une base territoriale ou sectorielle, en portant une attention accrue au service à la clientèle et aux attentes des citoyens et citoyennes. »

Il va de soi pour le Mouvement que cette volonté de repenser les façons d'agir et d'interagir, implique inévitablement un engagement et un apport accru des différents ministères concernés : éducation, travail emploi et solidarité sociale, finances, économies, etc. À cet effet, nous espérons que le plan d'action relevant de la politique culturelle proposera des actions concrètes qui engageront véritablement les divers ministères dans la consolidation, le développement et le rayonnement des arts et de la culture partout au Québec.
__________________________________________________________________________________________________________________


Augmentation des crédits du CALQ 2017-2018

À l'instar de ses collègues du Mouvement pour les arts et les lettres (MAL), le Conseil québécois de la musique est déçu de l'ajout de seulement 4 millions $ dans le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) annoncé samedi dernier par le ministre de la Culture et des Communications dans un article de La Presse.  Après la manifestation du 24 avril à la Place d'Armes, l'adoption d'une motion par l'Assemblée nationale en faveur d'un réinvestissement dans les budget du CALQ dès cette année et les démarches de représentation qui ont été réalisées auprès du ministère, la marge de manoeuvre dégagée par le ministère de la Culture et des Communications (MCCQ) est un pas dans la bonne direction. Elle est par contre bien insuffisante pour redresser la situation du CALQ en cette période importante d'attribution de subventions pluriannuelles visant à soutenir la mission des organismes artistiques.??Par ailleurs, l'enveloppe temporaire (5 ans) de 5 millions qui fut accordée au CALQ  l'an dernier pour soutenir les initiatives auprès du jeune public est maintenant pérennisée. Une part importante de cette enveloppe, 3,3 millions $, ne sera plus dédiée au jeune public, mais sera utilisée pour soutenir les nouveaux programmes. Il faudra évaluer l'impact de ce changement sur la situation des organismes de création jeunesse.??Le Mouvement pour les arts et les lettres poursuit le dialogue avec le MCCQ et souhaite que l'adoption de la nouvelle politique culturelle soit l'occasion d'assurer un financement durable du CALQ, à la hauteur des besoins du milieu.
COMITÉ DE TRAVAIL SUR L'AMÉLIORATION DES CONDITIONS SOCIOÉCONOMIQUES DES ARTISTES ET DES TRAVAILLEURS CULTURELS
18 août 2017

À la suite des représentations du Mouvement pour les arts et les lettres et du Conseil québécois du théâtre faites auprès du ministre de la Culture et des Communications, le CQM a été invité à participer à un comité de travail ad hoc portant sur l'amélioration des conditions socioéconomiques des artistes et des travailleurs culturels.  Ce comité de travail coordonné par le ministère de la Culture et des Communications (MCC) réunira plusieurs représentants des associations artistiques nationales autour de 4 thématiques : Soutien à la création, à son développement, à sa diffusion et à son rayonnement;  Emploi et rémunération; Filet social (volet économique); Filet social (volet social).

Les cinq rencontres échelonnées tout au long de l'automne permettront d'identifier les moyens déjà en place, les améliorations à y apporter ainsi que les nouvelles initiatives qui pourront contribuer à l'amélioration des conditions socioéconomiques des artistes et des travailleurs culturels qui devront s'inscrire dans le plan d'action visant la mise en oeuvre de la nouvelle politique culturelle. 

On souhaite que les travaux permettent également au ministre Fortin d'obtenir du Conseil du trésor les fonds nécessaires à la mise en oeuvre du plan d'action de la politique culturelle lors du prochain budget.

__________________________________________________________________________________________________________________

HORAIRE D'ÉTÉ DU CQM
21 juin 2017

Horaire allégé
À compter du 26 juin prochain, veuillez noter que le CQM sera partiellement ouvert, compte tenu des vacances des employés. En période estivale, il est nécessaire de téléphoner avant de se rendre à nos bureaux. Les Nouvelles brèves feront relâche et seront de retour en septembre 2017.

__________________________________________________________________________________________________________________

AUGMENTATION DES CRÉDITS DU CALQ 2017-2018
20 juin 2017

À l'instar de ses collègues du Mouvement pour les arts et les lettres (MAL), le Conseil québécois de la musique est déçu de l'ajout de seulement 4 millions $ dans le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) annoncé samedi dernier par le ministre de la Culture et des Communications dans un article de La Presse.  Après la manifestation du 24 avril à la Place d'Armes, l'adoption d'une motion par l'Assemblée nationale en faveur d'un réinvestissement dans les budget du CALQ dès cette année et les démarches de représentation qui ont été réalisées auprès du ministère, la marge de manoeuvre dégagée par le ministère de la Culture et des Communications (MCCQ) est un pas dans la bonne direction. Elle est par contre bien insuffisante pour redresser la situation du CALQ en cette période importante d'attribution de subventions pluriannuelles visant à soutenir la mission des organismes artistiques.

Par ailleurs, l'enveloppe temporaire (5 ans) de 5 millions qui fut accordée au CALQ  l'an dernier pour soutenir les initiatives auprès du jeune public est maintenant pérennisée. Une part importante de cette enveloppe, 3,3 millions $, ne sera plus dédiée au jeune public, mais sera utilisée pour soutenir les nouveaux programmes. Il faudra évaluer l'impact de ce changement sur la situation des organismes de création jeunesse.

Le Mouvement pour les arts et les lettres poursuit le dialogue avec le MCCQ et souhaite que l'adoption de la nouvelle politique culturelle soit l'occasion d'assurer un financement durable du CALQ, à la hauteur des besoins du milieu.
Communiqué de presse du MAL :  ICI
 
La Presse : Conseil des arts et des lettres: Québec bonifie le budget de 4 millions
 Le refinancement du CALQ déçoit le milieu artistique
?Le Devoir : Quatre millions au CALQ: trop peu, dénonce le Mouvement pour les arts

Communiqué de presse du MAL :  ICI
 
La Presse :  Le refinancement du CALQ déçoit le milieu artistique

Le Devoir : Quatre millions au CALQ: trop peu, dénonce le Mouvement pour les arts

__________________________________________________________________________________________________________________

CQM ET LA COALITION LA CULTURE LE COEUR DU QUÉBEC
5 juin 2017



Le Conseil québécois de la musique est fier d’être membre de la Coalition la culture le coeur du Québec et de dévoiler aujourd’hui le fuit du travail des dernières semaines : un plan d’action en faveur des ressources humaines des arts et de la culture.

__________________________________________________________________________________________________________________


LE CQM, LE JAZZ ET LE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL
10 mai 2017



Le 27, 28, 29 et 30 avril derniers, notre directeur général Dominic Trudel a accompagné la délégation du Québec à Brême en Allemagne, au marché Jazzahead.

Ce salon professionnel international de musique est devenu le plus grand rendez-vous européen dédié au jazz en réunissant 125 exposants et 1200 participants provenant de 60 pays. Une opportunité pour rencontrer des producteurs, diffuseurs, maisons de disques, médias, artistes, groupes internationaux, etc.

La délégation du Québec 2017, coordonnée par Alain Bédard d'Effendi Records, était composée des Productions Yves Léveillé, Lunched Management & Booking, les Productions Yari, l'Agence d'artistes et de concerts Danielle Lefebvre, Boulev'art Agence d'artistes, le Festi Jazz international de Rimouski, les Productions CMFR, FamGroup, Free Run Artists et Emie Roussel Trio.

L'objectif du voyage pour le CQM était de se familiariser avec l'évènement et ses organisateurs afin de prendre la relève à la coordination de la délégation dès l'an prochain. Un grand merci à Alain Bédard qui a assuré la présence significative du Québec à ce marché au cours des 11 dernières années. C'est avec enthousiasme que le CQM reprend le flambeau. Des informations détaillées sur ce nouveau projet de promotion collective favorisant le développement international suivront plus tard ce printemps.

La représentation à l'international est l'un des axes d'intervention inscrits dans notre mission.

__________________________________________________________________________________________________________________

DES HUARDS POUR LES ARTS ! FINANCEMENT DU CALQ
10 mai 2017



Le 24 avril dernier, le CQM et plusieurs de ses membres se sont joints à plus de 500 travailleurs culturels lors du grand rassemblement organisé par le Mouvement pour les arts et les lettres et le Conseil québécois du théâtre (CQT) pour dénoncer le manque de financement au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Deux jours plus tard, l'Assemblée nationale a adopté une motion qui « demande » au gouvernement libéral d'octroyer à l'organisme subventionnaire «des sommes supplémentaires dès cette année ».

« C'est un développement très positif, a dit la porte-parole du Mouvement Fabienne Cabado. C'est un engagement, mais on espère maintenant que l'investissement sera à la hauteur de nos attentes, et qu'il aura lieu le plus rapidement possible. » 

Le Mouvement et le CQT souhaitent que le budget du CALQ passe de 89 millions à 135 millions. Bien que le ministre de la Culture et des Communications Luc Fortin ait laissé entendre que son ministère disposait d'une marge de manoeuvre permettant d'allouer de nouveaux crédits aux programmes du CALQ, ni le montant ni le moment de ce nouvel investissement ne sont encore connus. 

Il faut rappeler que le CALQ procède actuellement à l'évaluation des demandes de financement reçues et devra attribuer, dans les prochaines semaines, les subventions visant à soutenir la mission des organismes culturels pour les quatre années à venir. 

Le Mouvement poursuit ses représentations auprès des instances concernées et espère un dénouement rapide qui permettrait au CALQ de mieux soutenir les organismes culturels dès le mois de juin. 

__________________________________________________________________________________________________________________

BUDGET PROVINCIAL 2017-2018 – Le milieu culturel insatisfait : 
11 avril 2017

Depuis la présentation du budget provincial, le 28 mars dernier, qui prête l'oreille peut facilement entendre le grondement sourd de l'insatisfaction du milieu culturel, et pour cause. Les musiques de concert ne font pas bande à part.

Bien que des mesures spécifiques au secteur de la musique ont été annoncées, ce qui est, en soi, une bonne nouvelle, les ressources qui y son investies apparaissent bien trop timides pour avoir un véritable impact sur la crise que traverse actuellement le milieu musical.

Si le budget global dédié à la culture augmente de 6 M$, on remarquera que les dépenses liées aux immobilisations ont augmenté, à elles seules, de 16 M$. Il manque donc 10 M$ pour maintenir la stabilité du budget de la culture. Des restrictions budgétaires sont imposées aux sociétés d'État, et on peut voir les millions coupés et retranchés des budgets d'exploitations.

Alors que le budget favorise l'éducation et l'éducation supérieure, le Conservatoire de musique, de son côté, se voit imposer des coupures. Est-ce à croire que l'éducation supérieure en musique est considérée comme étant une classe à part? Nous sommes en droit de nous poser la question.

Plus décevant encore, les impératifs du milieu culturel et les cycles de financement du CALQ n'ont pas été pris en compte dans le présent budget. Le ministre Fortin compte sur l'adoption du renouvellement de la politique culturelle prévue à l'automne 2017 pour délier les cordons de la bourse de l'état. Toutefois, c'est maintenant que le CALQ a besoin de fonds supplémentaires pour répondre au renouvellement du soutien pluriannuel qu'il accordera à la suite des évaluations ayant cours actuellement. Mais, là-dessus, on a fait la sourde oreille. Pourtant, qui prête l'oreille, peut facilement entendre la rumeur qui gronde.

Communiqué du Mouvement pour les arts et les lettres (MAL) ICI
Entrevue accordée au Devoir par le directeur général du CQM pour le MAL ICI

__________________________________________________________________________________________________________________


Retour sur le budget fédéral :
23 mars 2017



La Coalition canadienne des arts remercie le gouvernement de s'être engagé à soutenir l'infrastructure culturelle. 

" La Coalition canadienne des arts est ravie de voir figurer dans le budget fédéral 2017 un investissement de 300 millions de dollars sur 10 ans dans le Fonds du Canada pour les espaces culturels ainsi qu'un investissement additionnel de 1,3 milliard de dollars sur 10 ans par le biais des ententes bilatérales. Les investissements du gouvernement fédéral dans l'infrastructure artistique et culturelle pourraient donner lieu à d'importants bienfaits sociaux, en plus de leur impact économique. Investir de façon soutenue dans le Fonds pour les espaces culturels du Canada permettra d'assurer une infrastructure culturelle qui répond aux besoins des collectivités et qui joue un rôle de point de confluence pour leurs résidents. Les meilleures infrastructures sont celles qui permettent de rejoindre un nouveau public, qui accommodent différentes communautés tels les réfugiés et qui offrent une programmation artistique communautaire." 

Pour lire le communiqué, cliquez ici

" Tel que mentionné à la fin du communiqué de la Coalition canadienne des arts, plusieurs dossiers demandent une attention soutenue de la part du milieu de la musique. Notamment la mise en oeuvre des nouveaux programmes qui visent les enjeux numériques et ciblent la littératie et l'intelligence numérique, l'accessibilité et l'engagement citoyen, ainsi que la transformation des organismes culturels." Dominic Trudel, directeur général du CQM

Le Conseil québécois de la musique est membre de la Coalition canadienne des arts. 

 

__________________________________________________________________________________________________________________


LA CULTURE, LE COEUR DU QUÉBEC - Appuyez la campagne

16 février 2017

POUR DES MESURES d'EMPLOI ADAPTÉES À NOTRE SECTEUR EN VUE DES INVESTISSEMENTS PRÉVUS PAR LE GOUVERNEMENT D'ICI 2020 !

Le Conseil québécois de la musique appuie la campagne « La culture, le coeur du Québec - Pour des carrières durables » organisée par plus de 50 associations et regroupements du secteur de la culture, pour obtenir des mesures d'emploi adaptées au secteur culturel et atypique en vue des investissements prévus par le gouvernement d'ici 2020.

Artisans, artistes, enseignants, formateurs, gestionnaires et travailleurs culturels : joignez-vous, vous aussi, à cette initiative !

»»» Aimez la page Facebook ICI

»»» Pour lire le communiqué, c'est ICI

Réagissez et partagez sur les réseaux sociaux avec le mot clic #culturecoeur

À lire dans les médias :

»»» Le Devoir ICI

»»» Le Soleil ICI

»»» Radio-Canada ICI

MÉMOIRE DU CQM SUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

Le 18 novembre dernier, le CQM a présenté son mémoire au ministre Sébastien Proulx dans le cadre des consultations publiques sur la réussite éducative menées par le ministère de l'Éducation du Sport et du Loisir.

Le CQM croit qu'il appartient au gouvernement du Québec de mettre en place les conditions qui favoriseront la réussite éducative et de reconnaître la contribution des arts et de la culture à l'éducation et à l'épanouissement des citoyens et ainsi, de participer activement à l'évolution de la société québécoise.

Le rôle de l'école est d'instruire, socialiser et qualifier les enfants pour les préparer à leur rôle de citoyen actif responsable. Les arts par l'appréciation esthétique, émotionnelle et intellectuelle d'uneoeuvre ont, eux aussi, le rôle d'instruire. Ils sont un puissant outil de socialisation et par la créativité, ils permettent à l'enfant de développer son plein potentiel. D'ailleurs de nombreuses études produites tant par des chercheurs, des praticiens que des pédagogues démontrent les bienfaits de l'apprentissage de la musique chez les enfants et les adolescents.

Puisque les démarches respectives du ministre de la Culture et des Communications pour le renouvellement de la politique culturelle du Québec et celle du ministre de l'Éducation du Loisir et du Sport sur la réussite éducative sont entreprises simultanément, il apparaît fort pertinent de rallier les efforts autour de préoccupations communes aux deux ministères.

»»» Pour le consulter c'est ICI


__________________________________________________________________________________________________________________

Retour sur le 28 septembre : Numérique, assemblée générale et planification stratégique
Plusieurs documents à lire !

L'Assemblée générale du Conseil québécois de la musique a eu lieu le 28 septembre 2016, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, 100, rue Sherbrooke Est, Montréal.

»»» La liste du conseil d'administration 2016-2017 se trouve ICI

»»» Pour consulter le rapport annuel c'est ICI

Voici les documents en lien avec la journée :

Planification stratégique du CQM 2016-2021  
»»» PDF à télécharger ICI 
Revue littéraire de Guillaume Sirois Le développement de contenus numériques dans le domaine de la musique de concert
»»» PDF à télécharger ICI


__________________________________________________________________________________________________________________


MÉMOIRE SUR LA POLITIQUE CULTURELLE


Suite aux consultations qui se sont échelonnées jusqu'à la fin du mois d'août, le CQM a déposé son mémoire le 26 août dernier.

»»» Pour le lire c'est ICI

__________________________________________________________________________________________________________________

FIN DE LA PROGRAMMATION PROFESSIONNELLE AU THÉÂTRE CENTENNIAL

C’est avec une grande tristesse que le CQM a appris la décision de l’Université Bishop’s d’éliminer la programmation professionnelle du Théâtre Centennial de ses opérations. La situation financière de l’Université est à l’origine de cette décision prise par son administration. 

La programmation en musiques de concert du Centennial était l’une des plus importantes au Québec avec trois séries annuelles de cinq spectacles en jazz, en musique du monde ainsi qu’en musique classique et contemporaine. C’est donc un joueur majeur sur le territoire québécois qui disparaît. 

Le professionnalisme de Luce Couture et de son équipe a fait du Centennial un lieu accueillant et particulièrement bien adapté aux musiques de concert qui y étaient présentées.

Nous saluons le travail de madame Couture qui depuis 30 ans a contribué à la diffusion, la promotion et au développement de public des musiques de concert. Son dévouement a été particulièrement apprécié de ses partenaires et collaborateurs. Elle a notamment participé à l’établissement de la plateforme de circulation de la musique du Québec développée par le CQM et collaboré plus d’une fois à convaincre d’autres diffuseurs de programmer des concerts de musique classique, jazz, du monde et contemporaine.

Le CQM est cosignataire, avec des musiciens qui se sont produits ou qui devaient se produire lors de la prochaine saison au théâtre Centennial, d’une lettre adressée aux membres du conseil d’administration de l’Université Bishop’s pour déplorer leur décision qui aura de fâcheuses répercussions sur le milieu de la musique et sur la communauté Sherbrookoise.

»»» Pour lire la lettre du CQM ICI 


Revue de presse :


Théâtre Centennial : une triste perte soutient la directrice Luce Couture, Radio-Canada, 21 avril 2016

Terminés les spectacles professionnels au Théâtre Centennial, Radio-Canada, 18 avril 2016

Centennial: des conséquences dramatiques pour le milieu de la danse, La Tribune, 18 avril 2016

Pas de saison professionnelle au Centennial en 2016-2017, La Tribune, 18 avril 2016

Le Théâtre Centennial ferme le rideau, Le Sherbrooke Express, 18 avril 2016

Communiqué du conseil d'administration de l'Université Bishop's, 18 avril 2016


____________________________________________________________________________________

SONDAGE SUR LES ATELIERS ET CONCERTS JEUNE PUBLIC DES MEMBRES DU CQM, SAISON 2015-2016. 


CLIENTÈLE CIBLE: Ce sondage s'adresse aux membres du CQM qui offrent des ateliers et des concerts jeune public. Si vous n'offrez aucun atelier ou concert jeune public, merci de ne pas répondre.

TEMPS REQUIS: 5 minutes 

Répondez au meilleur de votre connaissance. 

Vos réponses demeureront confidentielles. 

RÉPONDEZ AU SONDAGE 

____________________________________________________________________________________

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE CULTURELLE

Les organismes et les individus qui désirent présenter un mémoire dans le cadre de la consultation publique sur le renouvellement de la politique culturelle, à Montréal les 2 et 3 mai 2016, ont jusqu’au 8 avril 2016 pour déposer leurs documents. Pour tous les détails et les dates des autres consultations, c'est ICI 

Si vous ne désirez pas prendre la parole lors des séances de consultation, votre mémoire devra être transmis au Ministère au plus tard le 26 août 2016.

____________________________________________________________________________________

NOUVELLES DU M.A.L.


Portrait du soutien financier gouvernemental aux organismes en arts et lettres au Québec.

NOUVELLES DU M.A.L.

Portrait du soutien financier gouvernemental aux organismes en arts et lettres au Québec.

Au cours des derniers mois, le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) a mené une étude intitulée "Portrait du soutien financier gouvernemental aux organismes en arts et lettres au Québec ». Le ministère vient de déposer le rapport final de l'étude sur son site web.

L'étude peut être consultée ICI.
Le Mouvement pour les arts et les lettres, dont le CQM fait partie, a été invité à collaborer à la cueillette des données nécessaires à la réalisation de cette étude. Il en retient qu'elle démontre, une fois de plus, la fragilité du milieu des arts et des lettres. Elle remet en évidence la précarité des emplois (déjà bien connue) et donne un aperçu partiel des effets collatéraux des coupes des dernières années. Nous espérons que certains de ses constats contribueront à convaincre le gouvernement du Québec de renforcer le financement public des arts et des lettres.

Dans le même esprit, à la suite des dernières élections générales au niveau fédéral - et à l'engagement du nouveau gouvernement de doubler le budget du Conseil des arts et des lettres du Canada - , le Mouvement a écrit au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, pour qu'il reconnaisse à son tour le sous-financement du CALQ et le besoin de hausser  son budget à 135 millions de dollars.

La lettre envoyée au premier ministre peut être lue ICI.
Des représentants du Mouvement ont aussi participé  à des consultations pré-budgétaires au niveau fédéral, notamment à une rencontre avec le ministre, M. Bill Morneau.


____________________________________________________________________________________



DIFFUSION ET PROMOTION DE LA MUSIQUE CLASSIQUE – Suivi des travaux du CQM
Un document pour alimenter la réflexion

Télécharger le document (mis à jour le 4 mars 2016)  ICI

Le CQM invite ses membres à prendre connaissance du document de consultation sur la diffusion et la promotion de la musique classique rédigé dans le cadre des travaux de la table de concertation. Tous les constats, pistes de réflexion et propositions que contient ce document sont le résultat de consultations auprès d’intervenants (producteurs, artistes) du milieu de la musique classique et ne sont publiés qu’à des fins de discussions et de réflexion.

On comprendra également que, bien que ces premiers travaux portent sur la musique classique, c’est tout le milieu de la musique de concert qui se trouvera à terme concerné par ceux-ci.

Bonne lecture et surtout, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos réflexions.

Parmi les rendez-vous à venir dans le pilotage du dossier, notons plus spécifiquement :


  • Jusqu’à juin 2016 : poursuite des démarches de concertation (rencontres des tables et groupes de travail)
  • 12 et 13 mai 2016 : le Forum « Droit d’auteur à l’ère numérique : enjeux et perspectives », organisé par le ministère de la Culture et des Communications
  • 2 juin 2016 : table ronde sur le numérique lors des Grands Rendez-vous du CQM : rapport du Groupe de travail
  • Septembre 2016 rapport sur le suivi des démarches
  • En continu : partage d’informations auprès des participants à la démarche et des membres du CQM.
____________________________________________________________________________________

Le CQM et La diffusion de la musique de concert à l’ère numérique 

Au printemps 2015, le Conseil québécois de la musique (CQM) a été interpellé par ses membres afin de réagir à l’annonce de la réduction des budgets dédiés à la captation de concerts par Radio-Canada. Une importante réflexion s’est alors amorcée, engageant le CQM, ses membres et ses partenaires, dont Ici Musique et la Guilde des musiciens.

À l’automne 2015, après avoir mené un exercice de consultation du milieu, un constat s’est rapidement imposé : la problématique de la diffusion de la musique de concert au Québec dépasse largement les impondérables soulevés par la capacité financière de Radio-Canada de réaliser des captations de concerts. À l’ère du numérique et de la multiplication des plateformes, une réflexion s’impose sur la capacité des organismes musicaux à développer des stratégies de diffusion et de développement de public, tout en respectant une équitable rémunération des musiciens.

Je vous livre dans les lignes qui suivent la position et le rôle qu’entend jouer le CQM dans le dossier de la diffusion de la musique de concert, tels que souhaités par son conseil d’administration.

Pour le CQM, le « numérique » ne peut se réduire à la seule question de la diffusion via les différentes plateformes de la musique de concert. Les contenus numériques s’inscrivent plutôt au sein d’une stratégie globale de mise en valeur de la musique de concert et des organismes qui la produisent, et idéalement, contribuent à l’augmentation de la fréquentation des concerts.

Le CQM est conscient que des acquis majeurs, sur le plan de la rémunération des musiciens, ont été perdus avec la diminution draconienne des captations de concerts à la Société Radio-Canada. Toutefois, sur cette question de la rémunération, le CQM représente des individus et des organismes qui pourraient avoir des intérêts divergents à cet égard. Aussi, par ses actions, le CQM souhaite encourager et favoriser le dialogue afin que les diverses instances concernées développent des modèles à la fois flexibles et adaptés tant aux besoins des individus qu’aux conditions qui prévalent présentement au sein des organismes. Il va de soi que, en raison de son mandat de diffuseur public, la Société Radio-Canada, avec ses multiples plateformes, doit demeurer un acteur important et un partenaire essentiel dans le domaine de la diffusion de concerts.

Par ailleurs, le CQM s’engage à poursuivre ses démarches de concertation afin que les organismes subventionneurs continuent d’allouer des sommes importantes aux individus et organismes qui souhaitent se doter d’une stratégie numérique forte ou développer les mécanismes dont ils se sont déjà pourvus. Ces sommes devront émaner d’enveloppes distinctes plutôt que de provenir de fonds alloués à des enveloppes déjà existantes.

Finalement, le CQM se donne pour mandat dans ce dossier d'informer ses membres sur la diversité des modes de diffusion des différents contenus dans le cadre d’une stratégie numérique globale ; sur les pratiques culturelles web des publics de la musique de concert et, s'il y a lieu, l’impact de ces pratiques sur la fréquentation des concerts ; sur les différents modèles de production et d’utilisation de contenus numériques présentement à l’œuvre dans le monde, autant sur le plan de la diffusion, que de la mise en marché, de la médiation culturelle, etc.

C’est sur cette voie que se lance, à présent, le CQM. Le « dossier numérique » s’ajoute à notre plan d’action et de multiples actions en ce sens s’articuleront au cours des prochains mois. Activités de consultation, de réflexion et de concertation, travail de documentation, partage d’information et mise en commun de l’expertise sont, en ce moment, sur notre table à dessin.

J’espère que vous serez nombreux, musiciens, organismes et partenaires, à prendre part à nos activités, car, pour assurer la viabilité de la musique de concert dans l’univers numérique, nous nous devons de partager notre compréhension de ce monde en pleine évolution et de développer une vision commune.

Robert Leroux, président

Télécharger le communiqué en PDF
____________________________________________________________________________________